Différence entre plaque cuisson induction et vitrocéramique

Les avancées technologiques au service de la maison sont telles qu’on pourrait ne plus savoir quoi choisir. Pour la cuisson : Induction ? Vitrocéramique ? Les procédés sont différents, mais les ustensiles (casseroles et faitout) sont communs.

A retenir :induction, radiant, halogène

Induction

Sous la plaque de cuisson, en vitrocéramique, se trouve un système d’inducteur en forme de bobines de cuivre. Ces inducteurs agissent comme des aimants produisant un champ électromagnétique qui se concentre sur le récipient posé sur la plaque. Dès que l’on approche une casserole (composée d’un métal magnétique) de la plaque, il se crée un courant électrique qui est induit dans la casserole, d’où le terme induction. L’avantage est que seul le récipient chauffe et non la plaque cuisson induction, ce qui est très sécurisant. De plus, la température peut être maitrisée au degré près et la mise en chaleur est très rapide.

Vitrocéramique radiant

Une plaque vitrocéramique équipée d’un système radiant propage la chaleur par conduction grâce à des résistances électriques qui sont disposées soit en cercle, soit en étoile ou en nid d’abeille. Elles sont installées dans des logements conçus en matériaux isolants ou réfractaires afin d’éviter la diffusion de la chaleur dans des zones inutiles. La mise en température est longue, comme pour une plaque cuisson électrique, et elle reste chaude bien au-delà de l’arrêt de la cuisson. La mention High light renseigne sur la rapidité de la mise en température.

Vitrocéramique halogène

La plaque vitrocéramique halogène produit une chaleur qui est émise grâce à des lampes à filament de tungstène. La chaleur peut ainsi être réfléchie et également produite par luminosité grâce aux rayonnements infrarouges des lampes. Le terme Halo light indique que la plaque allie le système halogène à la rapidité du radiant. Ce procédé offre plus de souplesse qu’avec une plaque cuisson gaz, mais reste plus difficile à entretenir, et moins sécurisant, car la plaque nécessite un temps très long de refroidissement.

Astuce : En fonction du choix que vous ferez pour votre table de cuisson, il vous faudra bien apprendre à vous en servir pour faire de vraies économies d’énergie, en maîtrisant la chaleur et son usage. Pour la sécurité et l’entretien, l’induction est sans discussion le meilleur, puisqu’il n’y a pas de risque de brûlures possible.

Pour tout savoir sur les tables de cuisson, rien de plus facile.