Comment se remettre financièrement d’un divorce

Rédigé par Cecilia - 26 avril 2018 - Aucun commentaire

Triste réalité, les statistiques indiquent qu’aujourd’hui en France, c’est environ 45% des mariages qui finissent par un divorce. Dans plus de 10% des cas, l’argent (dettes, perte de travail, problèmes financiers) est la cause principale du divorce.

Autre statistique, le profil le plus représenté dans les dossiers de surendettement est celui d’une personne seule avec enfants à charge.

 

Aussi, dans cet article, vous trouverez quelques-uns de nos meilleurs conseils afin de mieux gérer votre divorce.

Si vous avez un compte commun

Si vous avez un compte commun, ce dernier devra être séparé en deux à part égale en cas de divorce. Et ce, même si vous n’aviez pas les même revenus et n’avez pas contribué à l’alimentation de ce compte à part égale.

Pension alimentaire des enfants

70% des divorces impliquent des enfants. Aussi, il est important de mesurer l’impact qu’une pension alimentaire peut avoir sur le niveau de vie des enfants. Afin de mieux vous mettre d’accord sur le montant de la pension alimentaire, il va falloir de déterminer comment vous vous répartirez la garde des enfants. Sachez que des juges peuvent déterminer le montant de la pension alimentaire, mais un arrangement à l’amiable sera, toujours, plus avantageux pour chaque parti, ainsi que pour les enfants.

Partage immobilier

La plupart des divorces se produisent après plus de 4 ans de vie commune. Aussi, certains ménages ont, bien souvent, déjà un bien immobilier en commun. Dans le cas où vous souhaiteriez divorcer et aviez un bien immobilier en commun, alors le bien et la valeur du bien seront à partager entre les deux partis. Si vous choisissez de revendre le bien, alors la dette / la valeur acquise seront également à partager entre les deux partis. Si l’un de deux partis souhaite conserver le bien immobilier, vous avez, également, possibilité d’acheter votre part à l’autre parti.

Dettes et divorce

Si vous détenez toujours une dette liée à votre bien immobilier, les deux partis seront toujours seront toujours tenus responsables de cette dette. Les deux partis seront, également, tenus responsables de rembourser tous les crédits effectués par le ménage avant le divorce. Il pourra s’agir de simples crédits à la consommation tels qu’une voiture, des vacances, un ordinateur, une télé, etc. Vous ne serez, toutefois, pas responsable des crédits effectués par l’ancien partenaire avant votre mariage. Si les dettes devenaient difficiles à rembourser l’option du rachat de crédits pourrait être une solution adaptée. Ces derniers pourront racheter tous vos crédits personnels, vos crédits à la consommation, ainsi que vos crédits immobiliers.

Découvrez toutes les possibilités de crédit en ligne sur ce site.

Établissez un nouveau budget et prenez rendez-vous auprès de votre banque

Après un divorce, prendre un rendez-vous avec votre conseillé financier afin de faire le point sur votre situation pourrait s’avérer être une bonne idée. Ce dernier pourra vous conseiller sur les possibilités qui s’offrent à vous et vous donner ses conseils afin de bien gérer votre budget, maintenant que vous ne disposez plus que d’une source de revenus.

Lorsque vous établirez votre budget, n’oubliez pas que les factures ne sont, maintenant, plus à diviser par deux, mais que vous devrez les assumer seul.

Patrimoine et divorce

Le divorce annulera les droits des partis concernant l’héritage de chacun. Il peut, toutefois, être conservé si vous l’avez indiqué en tant que clause spéciale. Si vous souhaitiez, toujours, pouvoir hériter l’un de l’autre et que vous n’aviez pas rédigé de clause spéciale, vous pourrez, toujours, rédiger un nouveau testament ou vous désignerez l’autre parti comme héritier, et ce, malgré votre divorce.

Pour plus de renseignements, consultez également ce lien : http://leparticulier.lefigaro.fr/jcms/p1_1335680/l-emprunt-immobilier-en-cas-de-divorce

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot rttp ? :